«

»

nov 16

Imprimer ceci Article

La poste plus très populaire à Sainte Radegonde

Poste réunion

Suite à l’annonce de la fermeture du bureau de poste de Ste Radegonde fin Octobre 2016, le Comité de Quartier s’est impliqué courant octobre auprès des habitants, de la direction de la Poste et de la Mairie pour obtenir des informations sur le devenir du bureau de poste et infléchir la décision. La réunion du mardi 15 Novembre est une étape de cette action.

Article NR: Compte Rendu de la réunion publique du 15 Novembre 2016 :

Les habitants de l’ancienne commune n’ont pas été convaincus par La Poste lors d’une réunion sur la fermeture du bureau au profit d’un commerçant.

Coup dur pour La Poste : c’est dans le quartier à l’identité la plus forte, Sainte-Radegonde, qu’a eu lieu la première des quatre réunions consacrées à la fermeture de bureaux. D’autres auront lieu à Montjoyeux, Rochepinard, à l’école Anatole-France pour le secteur Colbert. Adjointe au maire, Myriam Le Souëf a indiqué que lors du conseil municipal de la veille, la Ville a décidé de voter un moratoire, autrement dit une demande de suspension du projet. Suite à cette décision, La Poste a, juste après le conseil, demandé un rendez-vous au cabinet du maire.

Un service public ?

Face à une salle comble, la directrice adjointe de La Poste au niveau régional, Véronique Stangalini, a commencé par rappeler que La Poste couvre 99 % du département avec un « point de contact » à moins de 5 km ou de 20 minutes en voiture. Au niveau national, il existe 24.000 points de service (17.000 points de contact : bureaux de poste, agence postale communale, relais de commerce). « Nous ne partons pas », répète-t-elle avant d’annoncer des indices de satisfaction de 93 % pour les relais chez les commerçants. « Les clients disent gagner du temps », poursuit-elle.
Mais elle ne cache pas que La Poste fait face à une très importante baisse du courrier et à une révolution numérique. « Nous ne partons pas, nous allons transférer l’activité de quatre bureaux vers des partenaires commerçants choisis », enchaîne Marie-Françoise Ney, directrice de territoire à La Poste. Ce système permet une amplitude horaire 2,5 fois plus grande avec 73 h d’ouverture sur une semaine.
Les réactions ont été vives et immédiates : d’abord sur la communication puisque la fermeture a été annoncée dans les boîtes à lettres au mieux le jour de sa fermeture, et souvent après. « C’est un constat d’échec : un commerçant fera ce qu’un service public n’a pas été capable de faire. C’est grave », dit un habitant. Il enchaîne avec l’identité de Sainte-Radegonde : elle existait avec l’église et le bureau de poste. Le public applaudit. « Vous avez mené à la destruction du bureau », accuse ce résident. « Vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis », enchaîne un habitant âgé qui parlait des personnes habituées à venir voir leur compte et poser un chèque au bureau de poste.
Un autre exemple a été donné avec une personne sous curatelle qui venait retirer 20 €. « Comment fera-t-elle ? Elle n’a pas assez d’argent pour prendre un bus et aller à Coty. » La disparition du distributeur, sous-utilisé selon La Poste, coince aussi. Les cadres parlent de « modernisation », du réseau et de la priorité bancaire pour continuer à assumer les missions de service public. Un message qui ne passe pas comme une lettre à la poste ou chez le relais commerçant.

RC.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.sainteradegonde.comitesquartier-tours.fr/la-poste-plus-tres-populaire-a-sainte-radegonde/